Afin que le SDIS soit en capacité d’apporter des réponses adaptées aux besoins un Schéma Départemental d’Analyse et de Couverture des Risques (SDACR) dresse l’inventaire des risques de toute nature pour la sécurité des personnes et des biens dans le département et détermine les objectifs de couverture de ces risques.

Le SDACR prévoit une réponse standardisée pour les risques courants et une réponse spécifique pour chaque risque particulier.

Il propose une analyse prospective permettant de définir des priorités en termes d’objectifs et donne une visibilité sur les réalisations du SDIS. Véritable document structurant, il constitue pour l’établissement public un important outil de pilotage et de développement. Il motive l'organisation territoriale du SDIS, légitime le règlement opérationnel et conduit à la réalisation des plans d'équipement, de recrutement, de formation et d'implantation des unités opérationnelles.

L'objectif de la couverture des risques courants est le suivant :

Zones urbaines : Délai moyen d'intervention sur zone, pour 90 % des missions, fixé à 10 minutes.

Zones semi-urbaines: Délai moyen d'intervention sur zone, pour 90 % des missions, fixé à 15 minutes.

Zones rurales : Délai moyen d'intervention sur zone, pour 90% des missions, fixé à 20 minutes.

Dans le cadre des missions ne présentant pas de caractère d'urgence ou ne relevant pas de ses missions, le SDIS pourra être amené à s'exonérer de son objectif de délai moyen d'intervention sur zone.

Le groupement en charge des opérations  est le Groupement de Planification et de Coordination Opérationnelles (GPCO):

Ce groupement est constitué de 3 bureaux départementaux et d’un centre :
Bureau Départemental de la Planification et de la Prévision Opérationnelles (BDPPO) ;
Bureau Départemental de la Coordination Opérationnelle (BDCO) ;
Bureau Départemental des Systèmes d’Information Géographique (BDSIG) ;
Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours (CODIS) .

Ce groupement de services veille notamment à :
•    La réception et le traitement des appels d’urgence ;
•    La définition et le suivi des consignes et notes opérationnelles ;
•    La mise en œuvre opérationnelle des unités territoriales ;
•    Le suivi et l’analyse des opérations de secours.

Le Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours implanté dans les locaux de l’état-major assure de manière permanente :
• La réception des demandes de secours aux numéros d’appel d’urgence : «18» et «112» ;
• Le traitement des appels ;
• La diffusion de l’alerte aux Centres d’Incendie et de Secours ;
• La réorientation des appels qui ne sont pas de la compétence des Services d’Incendie et de Secours.

Il est chargé plus particulièrement :
• De recevoir, d’authentifier et d’enregistrer les demandes de secours, en les orientant, si nécessaire, vers le service compétent adapté (SAMU, gendarmerie, police,...) ;
• De l’envoi des secours et du contrôle de leur présentation sur les lieux du sinistre ;
• De la coordination et du suivi des interventions en fonctionnement courant ;
• De l’alerte des services publics concernés par les appels (Police, SAMU, ENEDIS...) ;
• De la prise en compte des demandes de renforts sollicitées par les Commandants des Opérations de Secours (COS) ;
• De veiller et de diriger les réseaux radio du SDIS 54 ;
• De l’information de la chaîne de commandement et des autorités.

Le CODIS est activé en permanence par des opérateurs et un chef de salle.

Le SDIS de Meurthe-et-Moselle dispose également d’une salle  d’évitement de crises, où sont  plus particulièrement suivies et coordonnées la gestion de crises, découlant d’un ou de plusieurs événements, localisés ou étendus à un territoire important, survenant de façon ponctuelle ou en masse.

Le CODIS est veillé par le chef de salle du CTA. Sa montée en puissance, en cas de crise, est réalisée par des officiers CODIS.

Le CODIS est l’interlocuteur privilégié du COS, du Centre opérationnel Départemental (COD) de la préfecture, du COZ, des autorités départementales et communales.

Pour répondre aux missions évoquées précédemment le CODIS dispose :
• D’un système informatique de réception des appels et d’aide à la décision ;
• D’un réseau de communication téléphonique et radioélectrique numérisé ;
• D’un système de géolocalisation des moyens de secours en temps réel.

 Les étapes d’une intervention :

Le schéma ci-dessous représente les différentes phases d’une intervention, du décroché téléphonique par un opérateur jusqu'à la rédaction du CRSS (Compte-Rendu de Sortie de Secours).

 

 

 

 Le délai de traitement de l’alerte correspond au délai s’écoulant entre le décroché au CODIS et le transfert au centre d’incendie et de secours concerné. Ce délai comprend les actions suivantes :
• Décroché ;
• Ecoute ;
• Analyse ;
• Décision ;
• Ordre d’opération.

A titre indicatif, les indicateurs nationaux donnent la durée moyenne de traitement d'un appel d'urgence en France à 1 minute 56 secondes. 90% des appels sont traités en moins de 2 minutes 40 secondes.

En Meurthe-et-Moselle, ce délai moyen est de 1 minute 29 secondes.


Le traitement de l’alerte conditionne la pertinence et la qualité de la réponse opérationnelle.

 

Le CODIS 54 reçoit plus de 600 appels par jour.


La gestion de l’alerte :

Appel des secours :
Le témoin ou l’appelant doit indiquer aux sapeurs-pompiers :
•    Le lieu précis et la nature de l’accident
•    Le nombre et l’état des victimes
•    La présence éventuelle de dangers spécifiques
Toutes ces précisions permettront d’envoyer au plus vite les véhicules adaptés à la situation.

Traitement des informations :
Arrivée de l’appel au CODIS qui centralise tous les appels du 18 et du 112 du département.

Affectation de l’alerte :
Orientation vers le centre d’incendie et de secours le plus proche et qui dispose des moyens nécessaires et disponibles (engins, personnels)

Réception de l’alerte :
L’alerte est réceptionnée sur la console du centre d’incendie et de secours prévue à cet effet.

Avertissement des sapeurs-pompiers :
Retransmission immédiate sur les bips des sapeurs-pompiers.

Départ des véhicules :
Les véhicules nécessaires, alertés par le CODIS, démarrent de la caserne avec des personnels à bord.

Arrivée sur les lieux :
Intervention des sapeurs-pompiers sur le lieu de l’intervention.